Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Realisation de mon barbecue en béton cellulaire

Construction d'un barbecue en béton cellulaire ( siporex )

4 Août 2021 , Rédigé par Elreydelaplaya Publié dans #Barbecue, #Béton cellulaire, #Cuisine extérieure, #Barbecue siporex, #Mortier réfractaire, #Plancha, #Plan de travail, #Siporex, #Enduit béton cellulaire, #Brique réfractaire, #Enduit siporex, #Portes barbecue, #Grillades, #Crépi barbecue, #Crépi, #Carrelage plan de travail, #Pentures, #Gonds, #Scellement chimique, #Colle, #Étagères, #Rangement barbecue, #Volets, #Portes plancher déclassé, #Plancher déclassé, #Portes parquet, #Grille barbecue

Après la casse de mon bbq rond en acier ainsi que du chariot de ma plancha, j ai décidé de me construire un barbecue en dur avec un plan de travail afin d'y loger ma plancha.

Après diverses recherches sur le net, un barbecue fait par Florian sur le site youbarbecue a retenu mon attention et j ai décidé de me lancer. 

Je me suis donc inspiré de cette réalisation  et j'y ai apporté quelques modifications légères.

Voici donc les étapes de cette construction détaillées ci après.

Avant tout, pour chiffrer les dépenses et le matériel nécessaire, j ai réalisé un plan pour bien démarrer. Après calcul il me reviendra fini a environ 700€ ( outillage compris ).

Le barbecue sera donc fait avec des blocs de siporex ( béton cellulaire ) de diverses tailles. 

De plus, j'ai du adapter un peu par rapport au plan car la théorie est une chose mais les disponibilités ( stock ) dans les magasins en sont une autre ...

J'ai donc revu le type de blocs a utiliser, et ceci avec but de toujours conserver les mêmes proportions pour la structure, a savoir 2m50 * 0,65m.

J'ai donc utilisé  6 blocs d'angles en 62,5*20*25 pour les extrémités du plan de travail.

Le reste du jambage est fait de 15 blocs de 62,5*10*25.

Mon sol est en béton drainant donc j ai décider de coller les blocs de siporex au sol directement à la colle pour béton cellulaire car, grâce à ce sol, je n' ai ni eau, ni humidité stagnante .

Mon sol n'étant pas tout à fait de niveau, j ai apporté une attention particulière à bien aligner la première rangée de blocs pour me faciliter ensuite le travail :

Ensuite plus qu'à monter en hauteur pour pouvoir attaquer le plan de travail et sa préparation.

Le jambage terminé , j'ai coulé du béton dans les jambes de chaque extrémité, car j' ai du utiliser des blocs d'angles. Au final cela renforcera la structure.

Ensuite j ai inséré des poteaux de grillage en T épais sur le dessus du jambage.

Pour cela j ai réalisé des encoches dans chaque jambes afin d'y insérer les poteaux avec la meuleuse et un disque diamant .

J'ai préféré ne pas lesiner et j ai donc mis 3 rangées de poteaux.

 En zoomant sur la photo, on peut voir en haut à gauche que j ai laissé un trou, ceci afin de pouvoir passer le tuyau gaz de la plancha. 

Ensuite j'ai posé à plat 5 blocs de siporex à emboîtement de 62,5*50*10 cm au lieu des 10 en 25 cm de haut prévu initialement ... Question pratique surtout et moins de collage à réaliser.

Pour tout aligner plus facilement, j'ai au préalable découpé les encoches centrales permettant d'emboîter les blocs entre eux avec la scie à béton cellulaire.

Hyper efficace au passage cette scie. 

Enfin, une fois posé, j'ai coupé la partie qui dépassait du jambage sur la gauche ( quelques centimètres ).

Et voici le plan de travail fini et de niveau :

Maintenant je m'attaque au foyer.

J'ai donc positionné les parois ainsi que les briques réfractaires et les croisillons sans rien sceller, dans le but d'ajuster la largeur du foyer en fonction de ma grille :

Il y aura donc 76,5 cm entre les 2 parois de siporex pour une largeur intérieure de 68,5 cm.

Ceci me laissera la possibilité de rajouter un bac de récupération de cendres en 68*40 cm plus tard si jamais.

J'ai utilisé 2 blocs à emboîtement de 62,5*50*10 pour les parois. Et 3 blocs de 62,5*25*10 pour le fond.

Les briques réfractaires sont des rouges de dimensions 22*11*3 et je laisserai des joints de 5 mm environ entre elles. J'ai prévu plus de joint entre les parois et les briques ( 8 mm ) :

On enchaine avec la cheminée. Sur le modèle qui m'a inspiré, l'évacuation des fumées se fait par l'arrière.

Bien que simple à mettre en oeuvre, cette solution me laissait perplexe en cas de vent dans le "mauvais sens" et ceci m'a été confirmé par un membre du groupe Facebook cuisine et barbecue DIY qui, lui aussi, s'est inspiré du barbecue de Florian vu sur le site youbarbecue.

Je décide donc de faire une sortie sur le haut avec un chapeau pour protéger de la pluie, un peu dans le style des barbecues modernes que l'on peut acheter un peu partout.

J'ai utilisé des blocs de 62,5*25*10 pour monter la cheminée au dessus du foyer. 

L'ouverture pour évacuer les fumées sera en haut sur le fond de la cheminée. J'ai donc inséré un poteau de grillage en T pour supporter le toit jusqu'à l'ouverture.

Pour pouvoir fermer la partie avant, j'ai fait une encoche dans chaque paroi latérale afin de pouvoir insérer les blocs de 62,5*50*7 cm à emboîtement redécoupés ainsi qu'une cornière épaisse en galva afin soutenir ces derniers.

J'ai aussi découpé des supports pour le chapeau.

Un petit essai sans sceller ( je préfère fermer à la fin, quand j'aurai mis les briques réfractaires, cela sera plus simple pour travailler... ) :

J'ai ensuite inséré sur les supports du chapeau 2 poteaux en T afin de soutenir ce dernier.

Le chapeau fait 30cm de large pour 96 de long. J'ai pour cela utilisé un bloc de 62,5*50*7 que j'ai coupé en 2 et ajusté en prenant soin de laisser une pente vers l'arrière pour évacuer l'eau de pluie ...

Avant de fermer l'avant de la cheminée, je mettrai un tôle lisse en acier entre le T de support du toit et la cornière galva, ceci afin de diriger les fumées vers la sortie. 

J'attaque tôt le matin le carrelage du plan de travail afin de pouvoir ensuite laisser le bon débord pour les briques réfractaires.

Puis le lendemain, je me lance sur les joints en couleur gris anthracite.

Maintenant c'est au tour des briques réfractaires à sceller avec ... du mortier réfractaire !

Je prends soin de bien dépoussiérer puis mouiller le support avant d'attaquer. Je mouille aussi chaque brique avant de la fixer.

Déjà la sole :

Puis je monte progressivement étage par étage et m'adapte avec la pluie ... :

Sur la fin il me manquait des briques réfractaires et bien sûr, plus de stock nulle part. Heureusement le beau père avait gardé celles de son ancien barbecue .

Ce ne sont pas les mêmes dimensions, ( épaisseur de 5 au lieu de 3 ) mais bon, dans la cheminée, cela ne se verra pas. Du coup voici à quoi cela ressemble fini :

Ensuite je fixe la tôle lisse avec des rivets entre les 2 barres de soutien, puis je rajoute une bonne épaisseur de mortier réfractaire pour que la fumée de passe pas par les côtes :

Viens l'étape de la fermeture de la partie avant de la cheminée avec des blocs que j'ai découpés au préalable :

Puis du toit sur lequel j'ai ajouté de petits débords sous le chapeau pour éviter que la pluie rentre :

Une photo de l'arrière :

Ensuite j'ai fixé des cornières en acier laminé de 25mm * 25 mm sur les parois latérales pour supporter la grille avec des goujons d'ancrage. 

Edit : veillez bien à ce qu il reste 2-3 mm d'espace entre le fond du barbecue et le bout de chaque cornière ! Car le fer dilate en chauffant et... vu qu'une cornière touchait le fond : Ca m'a fait une fissure..

Erreur de débutant. J'ai rebouché et ce n'est pas très grave mais cela aurai pu être évité ! 

J'ai aussi ajouté un bac a cendres avec tiroir de 68*40 Imex el Zorro cm et voilà le résultat :

Voilà à quoi cela ressemble une fois crépi avec de l enduit tenant sur le siporex ( encore humide donc ça fait vachement jaune ) :

Ensuite j'ai réalisé 3 étagères en osb3. Je les ai protégées et étancheifées avec de l'huile de lin.

La fin bientôt 😉 ( il ne manque plus qu'à faire des portes )

 

Comme promis, je reviens montrer le bestiaud avec les portes montées ! 

J'ai utilisé du parquet de pin maritime en épaisseur 21mm et j'ai récupéré les gonds et les pentures du beau père qui a enlevé ses volets bois. 

Pour l'assemblage, j'ai procédé comme pour les volets et j'ai fait des Z au dos des portes afin qu'elles ne s'affaissent pas dans le temps. 

J'ai traité les portes en 3 couches :

Pour la 1ere couche avec du gazoil (  pas écolo je sais mais terriblement efficace) et de l'huile de lin à 50/50 + siccatif.

Les 2 autres avec mélange 50/50 d'huile de lin et d'essence de térébenthine. J'ai rajouté du siccatif pour faciliter le séchage. 

Enfin j'ai scellé les gonds dans le siporex avec du scellement chimique en prenant soin auparavant de bien mettre les portes en positions et de bien les caler avec des chutes de coupes. Pendant que je laisse sécher :

J'ai, après séchage réajusté les portes car mon sol drainant étant légèrement irrégulier, 1 porte n'ouvrait pas complètement et j'ai refait du crépi la ou j'en avais sauter... 

Enfin, j'ai mis des butées de portes de placard aimantées :

Et la photo une fois fini, je verrai plus tard si je peinds ou pas les portes :

Voilà ma petite contribution en espérant que ça puisse aider certains tout simplement !! 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article